L’alphabet des énergies

Publié le par LilaLuz

L’alphabet des énergies

Les énergies sont représentées par des syllabes, des lettres ou des nombres.

Souvent nous combinons les syllabes pour représenter une identité spirituelle, c’est l’équivalent d’ un portrait-robot representant l’être spirituel par ses énergies.

Par exemple : Israel.

IS ou YS est l’équivalent de l’eau. Ys est une énergie d’imprégnation et de réseaux, elle réunit le Vivant. Là où Ys coule, la Vie existe. Ys est l’Intelligence du Vivant, la relation entre féminité, réceptivité et intelligence. YS agit par imprégnation, sans effort, par sa seule présence, Ys porte la Vie et la conscience du vivant. Le nom IsIs -Déesse de la Féminité, de la Connaissance- contient deux fois la syllabe Ys, ce qui indique qu’elle est à la fois réseau d’informations du vivant (= connaissance) et féminité (= fécondité, porteuse du vivant, matrice, conscience).

RA est l’énergie du rayonnement de la lumière. RA exprime toujours un rayonnement vers l’extérieur puissant et pur. Le soleil des égyptiens lorsqu’il se trouve au zénith se nomme RA. Cette énergie exprime la lumière sans ombre.

EL ou AL sont sensiblement les mêmes énergies. EL indique l’élan du retour vers l’Origine. Toute énergie vient d’un point et retourne à ce point, sous une forme légèrement différente. Le mouvement est un cercle qui n’est pas parfait. Il peut être spiralé ou oblong. La multitude des dimensions et des formes donne l’impression de n’avoir pas de fin, ce qui est émis semble se perdre dans l’infini, en fait, tout est capté et transformé puis revient sous une forme différente, tout reste cohérent. El ou Al est le chemin de retour vers l’Origine. On utilise cette syllabe pour les dieux tels Baal, Bélial, Allah.

La position de la consonne indique la direction de l’énergie : Al (=l’énergie du retour) lah (= énergie qui vient de l’origine et s’arrête ici, à celui qui prononce le nom)

BA = énergie de l’âme. Quelle que soit la taille et l’amplitude de nuances d’une âme elle se nomme Ba. Ce qui est curieux est l’association des syllabes Ba-Ra-Ka dans « barak » en alphabet énergétique ce nom signifie : « l’âme au corps rayonnant » ou encore « âme de lumière ». Est-ce étonnant que cet homme ait eu cet impact sur nos âmes?

KA = corps d’énergie. La syllabe Ka se trouve dans akasha = archives d’énergie. L’énergie utilisée est imprégnée de mouvements, ces mouvements sont consignés dans l’akasha, comme nos histoires sont mémorisées par notre corps dans nos cheveux, nos ongles, nos os, nos dents. Nous sommes une bibliothèque d’actions, d’émotions, de frustrations (actions inabouties) et l’univers est également une bibliothèque de l’énergie.

MA = fait partie de l’énergie du « aum », le premier son. MA est l’équivalent d’une Main, d’un courant aimant et facilitant le nourrissage, l’entretien, l’harmonisation.

Ma+Ys = MI comme dans Mikael ; Mi= main divine, Ka= énergie du corps éthérique, El= l’élan vers l’Origine. L’énergie de Mikael est donc un mouvement de retour vers l’Origine de la Lumière. Une main tendue, un rappel de la Lumière originelle.

Les syllabes des langues anciennes contiennent des mouvements d’énergie, ce décryptage sommaire sert à vous donner une idée du monde de l’êtreté, du « vécu de l’énergie ». Ces langues n’ont pas été oubliées car les énergies sont toujours actives, si on comprend ce qu’elles représentent, on peut s’y relier et retrouver les talents qui sont restés archivés dans la dimension vibratoire qui leur correspond. On ne peut pas convertir tous les talents spirituels en talents humains. Il y a des limites d’utilisation par la densité et la dualité qui servent de frein. A partir du moment où notre esprit redevient quantique, c’est-à-dire que l’énergie reprend le dessus sur la matière et les apparences, nos talents spirituels peuvent reprendre de la force et nous pouvons sortir des cycles imposés par nos dettes énergétiques.

Krst = le son du cœur. Comme dans christ, Krisna, krom, kryéon. Le cœur de l’énergie est un feu qui consume ce qui est solide pour le rendre à l’énergie pure, par le mouvement. D’un point de vue humain cela renvoie à des images de cendres, de consumation, de destruction. D’un point de vue spirituel, il n’y a jamais de destruction mais des changements de formes et de densité ce qui permet de vivre en s’allégeant, en perdant le passé pour gagner plus d’énergie présente. Lorsque le feu consume le bois, il génère de la chaleur. Cette chaleur est le Cœur de l’énergie, c’est de l’Amour, car cela attire les gens qui se rassemblent autour du feu pour communier à sa chaleur. L’être spirituel ne considère pas le corps comme son unique support, l’énergie est plus importante que les acquis et le corps fait partie des acquis puisqu’il conserve la mémoire de l’énergie utilisée en lui.

J’espère que cette première partie vous servira à amorcer les activations nécessaires au retournement quantique. A bientôt. Lila

Commenter cet article

williâme 01/05/2015 21:02

Merci beaucoup Lila pour ce nouveau blog, votre enseignement et limpide et à la portée de tous .

Encore Merci pour ces partages

williâme