Nourriture céleste

Publié le par LilaLuz

 Nourriture céleste

En ce début de cycle, beaucoup d'entre nous seront tentés par un allégement dans leur alimentation. Cela fait partie du processus d'activation des corps vitaux cristallins.

L'ensemble de notre corps est capable d'absorber l'énergie autour de lui.

Notre culture occidentale considère que le jeûn est une pratique religieuse inutile et malsaine. Or, dans certains pays - l'Allemagne et la Russie, par exemple- de nombreuses guérisons de maladies chroniques sont obtenues avec l'aide d'un jeun approprié.

Nous voyons que lorsque nous sommes grippés ou enrhumés, que nous avons de la fièvre, notre corps choisi en priorité de diminuer ou de supprimer les prises alimentaires pour l'alléger et faciliter le rétablissement. Le temps de digestion est parfois une trop grande dépense d'énergie en regard à nos besoins immédiats.

Lorsque nous ressentons le besoin de revenir à plus de joie, plus de sensation de vitalité et de mouvement, le fait de diminuer ou d'alléger son alimentation aide à reprendre confiance en soi.

Il ne s'agit pas de conseiller de s'affranchir de toute alimentation mais de rassurer en montrant qu'il est possible de bien vivre et d'exploiter ses sens plus pleinement en ne les surchargeant pas avec des aliments qui servent plus à nourrir notre soumission au groupe qu'à nous rendre de la vitalité. C'est vrai que la nourriture fait partie de notre culture et de notre bien-être, qu'elle est le point central de nos relations avec les autres et de nos partages familiaux et sociaux.

Pourtant, l'abondance de nourriture rend plus souvent malade qu'une diminution raisonnée d'aliments. Moins manger permet d'apprécier la valeur des aliments et leurs textures, et de profiter de la sagesse des aliments autant que de celle de notre corps.

Nous avons survécu au cours du temps en ayant des prises alimentaires frugales et irrégulières, donc notre corps est capable de bien plus d'exploits que nous ne lui demandons aujourd'hui.

Jeûner n'est pas une obligation, mais cela fait partie du processus spirituel pour ancrer la Foi. Je sais combien notre culture est réticente à l'idée de "priver le corps de nutriments essentiels"...et nous pouvons tous constater -depuis que nous nourrissons nos corps toutes les 3 heures- combien nous manquons cruellement de Foi, de Confiance en Soi et dans les autres, d'Amour du prochain et d'esprit du partage. Alors, parfois, un petit sacrifice alimentaire peut nous ouvrir à un chemin de clarté et d'accueil de ce que nous sommes en essence et non seulement en substance.

L'important est de suivre son coeur et d'aimer son corps dans toutes ses dimensions et ses potentiels. LiLa

Publié dans messager de lumière

Commenter cet article