La Sensibilité de l'Etre

Publié le par LilaLuz

Le texte de Kryéon (en lien) vient à point pour expliquer les sensations issues des interactions entre les plans.

La notion corps physique et le sens donné à la réalité ne se limite pas à ce que nos sens perçoivent, désormais nous avons intégrés à notre quotidien des concepts abstraits qui nous semblent « réels » ;

Par exemple, il y a quelques centaines d’années, les gens s’habillaient pour se protéger du froid selon leur capacité financière ou leur fonction sociale, mais aujourd’hui, autour du vêtement nous ajoutons une notion de « tendances ». La tendance est un moyen d’exprimer des convictions personnelles culturelles, de s’associer à un mode de vie ou un modèle de pensée : autrement dit de s’ajuster à des courants psycho-émotionnels collectifs . Nous nous attachons les uns aux autres par notre mode de consommation, par notre participation à une association, par des logos ou des vêtements, par un mode de vie intégrant une tendance ; sportive, gourmette, écolo, politique ou autre… bref, nous créons du visible en nous reliant par l’Invisible, l’intime, la vibration ; les tendances sont un moyen « subtil » de donner des informations sur nos centres d’intérêts, sur notre façon de penser, sur le type de consommation qui nous plait.

La grande tendance est d’utiliser un téléphone pour toute sorte de choses grâce aux nombreuses « applications », et là encore le mot est utilisé pour nommer des domaines « virtuels », c’est-à-dire les technologies de la télécommunication. Celles-ci « s’ancrent au réel» par le fait qu’elles « s’appliquent » à des domaines concrets tels que la géo-localisation, la mesure des fréquences cardiaques ou la mesure des calories de notre alimentation….Des données spatiales, temporelles, d'intensité des rythmes ou de quantité (d’aliments) et même la qualité nutritionnelle ou autre (commentaires et notations) sont désormais accessibles à l’Instant Présent et enregistrées, ce qui rend notre présent presque éternel , bien qu’il ne s’agisse pas de données concernant notre âme !

Imaginons que les applications créées pour les supports numériques existent également pour notre âme et également pour notre Conscience spirituelle. Les applications sont extrêmement nombreuses, les types d’utilisation sont variés et surtout concernent toute sorte de sujet, de réseaux, de besoins…. Lorsque notre âme se géo-localise, elle Existe, elle est enregistrée dans le maillage de la toile planétaire et fait partie des « Vivants ». Un peu comme lorsque nous enregistrons la naissance ou le décès d’une personne, que nous collectons des données administratives sur cette personne tout au long de son existence ; en se géolocalisant avec l’énergie du Cœur, l’âme fait la preuve de son existence, elle envoie un message à la planète, elle envoie un message à tous ceux qui la connaissent et aussi à tous les êtres qui participent de ses réseaux vibratoires ; les fameuses « dimensions ».

Une dimension est une combinaison de strates d’énergie reliées ensemble par un facteur commun. Comme les notes de musique qui chacune se pose sur une portée, la clé de portée initie la partition, c’est-à-dire la « dimension » dans laquelle l’âme joue et fait vibrer le monde autour d’elle. Plus une âme est grande, plus sa vibration s’inscrit dans des dimensions nombreuses, plus son rôle aura d’impact sur l’Histoire de la planète. Le point qui sert de Clé est l’émetteur- récepteur ; c’est à partir de lui que l’on définit la dimension. Dans la quatrième dimension c’est le Cœur qui envoie des signaux lorsqu’il est « ouvert », mais comme un téléphone, s’il est déchargé ou débranché ou que sa boîte mails ( c’est-à-dire ses souvenirs) est surchargée, il n’y a pas moyen qu’il reçoive les vibrations-messages des autres ou qu’il en envoie. On dit que l’on vit en quatrième dimension lorsque l’on est capable d’émettre sa position avec son cœur, que l’on réussit à le faire rayonner et ainsi progressivement on devient un « pilier » de lumière -ou un guerrier de lumière- selon le vocabulaire utilisé.

Le vocabulaire est important, car toutes les fonctions existant dans la Nature et dans la Société existent aussi au niveau de l’âme : il y a des fonctions de guérisseurs, de justiciers, d’avocats, de tuteurs ….déstinées aux âmes. Celles-ci sont en général vraiment fières de porter et de transmettre leur talent, et lorsqu’elles sont conscientes de la valeur de leur talent pour l’ensemble de leur dimension elles sont portées à dire « Je Suis » en ajoutant leur qualité, leur talent , leur fonction. Cette reconnaissance devient un couronnement puis un baptême vers un autre niveau de développement lorsque les autres âmes sont en accord avec l’affirmation énoncée : il ne suffit pas de se définir pour « être » ceci ou cela, il est naturel que l'âme reçoive l'équivalent d'un diplôme, c'est-à-dire la confirmation de sa "maîtrise" de la part des autres âmes. Reconnaître sa propre valeur ne signifie pas « prendre la grosse tête » et se vanter. C’est d’ailleurs à la retenue, à l’humilité que l’on reconnait la qualité intérieure d’une âme, sa « sagesse », car aussi bon que l’on soit il y a toujours un moment où on fait des erreurs ou l’on redevient ignorant puisque l’on est allé jusqu’à ses limites de connaissances. Pour que cela arrive le moins possible, l’âme s’instruit toute sa vie et procède à de nouveaux ajustements avec des groupes d’âmes qui complètent ses connaissances : tout comme nous faisons en tant qu'être humains en nous inscrivant dans des écoles ou des universités. La différence est que l’âme rejoint des âmes de toutes les époques et de toutes les origines….y compris des âmes qui n’ont jamais vécu sur Terre, ou qui ne sont jamais devenues humaines ; c’est pour cela que la Foi et la confiance en soi sont nécessaires, ainsi que la capacité à conserver les pieds sur Terre.

L’âme s’ajuste à un groupe lorsqu’elle reconnait chez les autres âmes des talents semblables aux siens bien qu’ils sont exploités selon un objectif différent ou complémentaire aux siens. A soi seul on ne peut pas tout apprendre mais en s’associant on fusionne les connaissances, permettant de balayer des domaines que seul, on n’aurait jamais su qu’ils existaient ni comment s’y relier. La vie de chaque individu est riche d’expériences vécues selon une sensibilité unique, aussi en communiant entre elles ces sensibilités s’enrichissent mutuellement, créant des « fleurs de Vie », des réseaux de communication entre les âmes travaillant sur les mêmes « clouds ». Chacune des âmes vient y puiser ce dont elle a besoin pour sa propre progression, mais elle y laisse également une vibration, une marque de sa propre histoire, une « empreinte d’énergie ».

Cette empreinte d’énergie vient de l’Essence spirituelle, de sa Tonalité ; c’est-à-dire du son et de la vibration originelle de cette âme, un peu comme une empreinte génétique qui permettrait de lire l’origine de l’arbre généalogique de cette âme et ses goûts, ses faiblesses, ses forces ainsi que sa géo-localisation originelle et actuelle. Faire partie d’un groupe d’âme c’est également s’y investir, ressentir les émotions des uns et des autres et les recevoir en soi, comme ses propres émotions. On doit non pas apprendre à s’en protéger, mais apprendre à s’aimer et à comprendre les choses afin de ne pas être blessé par les choix ou les tendances des autres, en faire une force et ajouter les connaissances vécues par les autres à son propre bagage, à sa propre sagesse. L’Empathie et la Compassion sont des énergies utiles pour progresser et se protéger des ondes vibratoires destructrices, car comme au Ju Jitsu, certaines énergies positives « retournent » les ondes négatives à leur origine : l’Innocence est une arme défensive non-agressive.

Les vertus sont des énergies, elles peuvent être utilisées comme des véhicules, des moyens de rassembler, de créer des structures spirituelles bénéfiques. On reconnait la Force d’une âme aux différentes vertus qu’elle a développée et parfois à celles qu’elle a réussi à démontrer dans sa vie humaine, car la vie humaine est souvent très différente de l’authenticité et de la pureté de l’âme à cause de l’importance des influences extérieures d’opposition. La vérité et les valeurs positives ne sont pas toujours reconnues et utiles pour survivre dans la société humaine. Lorsqu’on le peut, l’âme aime être invitée dans notre corps, dans notre cœur pour s’exprimer avec ses valeurs mais cela ne nous rend pas toujours très compréhensibles en tant qu'être humain pour les êtres humains dont la nature première reste un peu animale et prédatrice.

La Peur de l’âme est d’être rejetée, mal aimée ou torturée. C’est beaucoup plus grave pour une âme d’être marginalisée car dans l’Ordre universel, l’Amour est la Loi, et celui qui est rejeté conserve une image de « déchu », de « mauvais », d’incapable d’aimer. Et cela condamne l'âme durablement à être marginalisée dans les sociétés spirituelles et les dimensions supérieures : bref, lorsque l’on échoue à être aimé, il y a peu de chance de sortir de la mauvaise image, sauf en faisant preuve d’une grande persévérance et d’une infaillible volonté pour démontrer ses qualités spirituelles quelles qu’en soient les conséquences humaines. Ce mépris de la condition humaine n’est pas un mépris de l’être humain mais une affirmation de son appartenance à l’Unité Cosmique. Encore faut-il que cela soit compris et validé par les hiérarchies spirituelles et aprécié par les sociétés humaines...tous les saints ne s'en tirent pas vivants!

L Cependant, la Terre et son Humanité, grâce à l’implication de nombreuses âmes de bonne volonté a réussi à recevoir l’appui et la réintégration. Nous sommes donc invités à recevoir les énergies bénéfiques et à renoncer à nos habitudes de violences, afin d’intégrer un autre niveau de comportement. Les conditions actuelles mettent la pression d’en haut et d’en –bas sur les âmes. Cela ne change rien à ce que nous sommes intrinsèquement mais nous pousse à nous révéler sous notre meilleur jour. Je vous aime. Namasté. Lila

Commenter cet article

williâme 27/09/2015 10:13

Merci beaucoup Lila pour ce blog et aussi pour l'ensemble de votre travail divin.